A quelques jours du bicentenaire du Sacre, une nouvelle querelle vient de voir le jour autour du titre de Prince Impérial. Le journal Point de Vue dans un récent numéro, et ce conformément à la décision testamentaire de feu le Prince Louis, présenté Jean Christophe Napoléon comme le Prince Impérial chef de la dite famille. Voilà que cette semaine et dans le même magazine, le Prince Charles s'oppose à cette appellation et revendique le dit titre. Allons nous assister à une nouvelle guerre comme l'avaient connu nos prédécesseurs à la fin du XIXème siècle entre Jéromistes et Victoriens ? Le bonapartisme doit -il souffrir une fois encore de l'inconsistance des Princes ?

Entre le jeune Prince et son père, France Bonapartiste ne tranchera pas et restera fidèle à sa position qui est de servir les Principes avant de servir les Princes. France Bonapartiste gardera sa foi politique et ne se laissera pas détourner de sa route qui est de conserver intact la doctrine impériale. Cette doctrine qui s'oriente autour de la Souveraineté, de l'Indépendance Nationale, du Progrès Social et de l'Autorité nous entendons bien entendu la réactualiser, l'entretenir telle la braise d'un foyer. Et si un jour, un Napoléon entend réanimer les flammes et se considérer comme un chef bonapartiste, alors là, nous suivrons sans doute et sans hésitation car pour nous, l'adéquation des Principes et du Prince est le degré ultime de notre pensée.

Les Idées sont là, les "grognards" sont prêts, il ne manque que l'Aigle !